LE JAPON VU DU CIEL au MIPDoc. Étude du d’une co-production 4K couronnée de succès.

Une co-production à 1,5 million d’Euros entre la NHK, le diffuseur publique japonais et le français Gédéon Programmes a été un grand succès au MIPDoc 2018.

  • La série : LE JAPON VU DU CIEL.
  • Les producteurs exécutifs Shin Yasuda et Nicolas Deschamps ont partagé leur processus de co-production lors de mon panel juste après l’avant-première mondiale.
  • Nous avons exploré les points clés dans une étude de cas informative sur ce partenariat Japon/Europe hors du commun.

Bande annonce pour le MIPDoc

Concept

  • Nicolas filmait un film dans la région de Sendai en 2011 après le grand tremblement de Terre et le tsunami à l’Est du Japon.
  • Après trois semaines, « à capturer des histoires déchirantes au milieu d’un chaos boueux, nous avons décidé de prendre un hélicoptère pour avoir une vue surplombant la région. Sa beauté était époustouflante. J’ai décidé de lancer un nouveau projet pour rendre hommage à la beauté du paysage et aux japonais eux-mêmes, particulièrement leur résistance. »
  • « Je rêvais d’une série très positive, loin du chaos, pour pouvoir partager une image du Japon d’aujourd’hui : inspirant, connecté avec de longues traditions et appréciant un genre particulier d’humanité que les japonais donnent à la nature. »
  • « Je voulais une série magnifique, utilisant les dernières technologies en matière de caméras et basée sur une co-production réussie avec un partenaire japonais. »
  • Nicolas est ensuite arrivé à Gédéon en poursuivant toujours cet objectif.
  • Il a proposé le projet à la NHK en 2014.

La réponse de la NHK à la proposition de Nicolas

  • Selon Shin Yasuda, le concept était en accord avec projet de la NHK de produire plusieurs programmes en 4K parlant du Japon pour finir par mener aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.
  • Gédéon et NHK avaient ensemble plus d’une décennie d’histoire en co-production.
  • NHK avait participé à la co-production de ‘SUR LES TOITS DES VILLES’ en travaillant côte à côte avec l’équipe française lors du tournage de l’épisode sur Tokyo.
  • Cette collaboration fructueuse est alors devenue le model pour l’équipe de ‘LE JAPON VU SU CIEL’.
  • De plus, Gédéon a fait un bon bilan des productions de séries ‘Vu du ciel’ en France.
  • NHK a vu que l’esthétisme remarquable de Gédéon en ce qui concerne la photographie aérienne, allié avec les ressources et l’expertise de la NHK, pourraient donner naissance à un magnifique documentaire sur le Japon.
  • La NHK a fournis des chercheurs, des directeurs, une équipe tournage ainsi que la technologie de photographie aérienne 4K dont des drones et des hélicoptères.

Budget :

  • 1,5 Million d’euros

La série

  • Cinq épisodes, chacun se concentrant sur une région du Japon.
  • Couvrant tout l’archipel.
  • Filmé sur les quatre saisons.
  • Des séquences aériennes uniques en 4K.
  • Trouver un équilibre délicat entre la narration et les séquences vidéo de haut niveau.

Développement

  • NHK et Gédéon ont collaboré avec les stations et les bureaux locaux de la NHK à travers le Japon.
  • Sur la base des informations fournies par les stations locales, l’équipe de la NHK a conduit des opérations de reconnaissance à travers tout le Japon.
  • Ils ont compilé un rapport de 150 pages décrivant les lieux et personnages potentiels.
  • Les choix éditoriaux ont été fait à travers de nombreux entretiens entre la NHK et Gédéon.

Les défis clefs du projet

  • « Mettre en place une véritable équipe franco-japonaise »
  • « Garder l’homogénéité de la série sur 4 saisons de tournage »

Diffuseurs partenaires

  • ZDF / Arte ont rejoint le projet
  • Les décideurs clefs ont été Marita Hübinger, Commissioning Editor, chef du knowledge department et Petra Boden, Commissioning Editor.
  • « LE JAPON VU DU CIEL est une production évènement basée sur les connaissances de Gédéon en matière de coproduction et de la NHK qui est reconnue à travers le monde pour ses prouesses en matière de tournage et de technologie de diffusion » selon Marita Hübinger.
  • Fox Networks Group France / Voyage ont suivit le projet, guidé par Marika Puiseux, directrice de la programmation.

Partenaires non diffuseur

  • La Japan Foundation a acquis de nombreuses séquences inestimables pour des prochains films, clips promotionnels et présentations.

Timeline

  • Développement : 5 ans
  • Préproduction : 1 an
  • Production : 4 saisons
  • 80 jours pour l’équipe française
  • 100 jours pour l’équipe japonaise
  • Post-production : 5 mois

Formats délivrés

  • 5×52 min : Version aérienne et personnages, avec des plans à terre et des personnes locales.
  • 3×52 min : Version complètement aérienne
  • 1×90 min : Version long-métrage

Distribution 

  • Terranoa : distribution mondiale

Diffuseurs engagés

  • Diffuseurs principaux : ZDF Arte, Voyage
  • Commissionnaires : RMC Découverte, RTVS, TVP, Ceska TV, and LTV + RTVE

Equipes

Equipe Gédéon

  • Dirigé par Xavier Lefebvre
  • Ecrit par Laurent Martein
  • Directeur photo: Jérôme Krumenacker, David Perrier
  • Producteur : Nicolas Deschamps
  • Producteur exécutif : Stéphane Milliére

Equipe NHK

  • Directeur : Shinji Iwata, Maaserhit Honda
  • Caméra: Hidekazu Takeuchi, Hirohisa Fujita, Yasuhiro Itokazu, Akiko Komagata, Seigo Saito, Hideo Harada, Isamu Osada
  • Coordinateur technique : Kazu Kurimoto
  • Data Manager : Tomohito Goshozono
  • Manager Logistiques : Mayuko Akashi
  • Producteur exécutif : Shin Yasuda

Matériel

  • F55
  • Sony a7sII + Atomos Shogun
  • GopPro Hero 4 Black Edition + Hero 5
  • SONY FDR-X3000
  • DJI Ozmo
  • Red Epic MX
  • Panasonic GH5
  • SONY a650
  • Canon 1DX
  • DJI Zenmuse X5R
  • DJI Inspire1 + Inspire2
  • DJI Mavic Pro
  • DJI Phantom 4 Pro

L’avis de Peter

  • Les co-productions fructueuses sont généralement basées sur des circonstances et des facteurs très particuliers.
  • Elles proviennent de relations de long-therme.
  • Le projet s’alignait parfaitement avec la vision éditoriale française et japonaise de mettre en valeur la beauté naturelle et culturelle du Japon vu du ciel en 4K.
  • Gédéon a apporté une expertise éditoriale et technique pertinente pour le marché mondial.
  • Cela correspondait au désir de la NHK de faire en sorte que la série comporte des transferts de compétences qui puisse élargir le regard du diffuseur national souvent trop tourné vers l’intérieur.

Plus à propos des Blue Chip Productions de la NHK

  • La NHK poursuit des projets scientifiques à gros budget qui sont au cœur de sa mission de service public.
  • La NHK est utilisée par environ 50 millions de foyers japonais.
  • Lisez mes nouvelles détaillées du projet COSMIC SHORE à 6,5 millions $ de la NHK.

Mes prochains marchés et conférences

  • INPUT (International Public Television Conference)
    • Brooklyn. 30 avril – 4 mai
    • Mon panel: “Financing Independent Production for Public Television”
  • SUNNY SIDE OF THE DOC
    • La Rochelle, France. 25-28 juin
  • NEWF: Nature, Environment & Wildlife Filmmakers Congress
    • Durban, Afrique du Sud. 16-18 juillet